Bien Mérité

Source de l’image : https://www.jmantonini.com/following/jmantonini.com/CLARIKA-Bien-Merite

Les paroles de chansons sont souvent sujettes à de multiples interprétations parfois contradictoires, démontrant si cela est nécessaire, qu’il n’y a pas de vérité ultime, pas de bien ni de mal, pas de beau ni de laid, mais que nos interprétations et nos points de vue dépendent de notre niveau de conscience.

C’est la raison pour laquelle je vous invite à méditer sur les paroles du dernier titre de Clarika : « Bien Mérité ».

https://www.lacoccinelle.net/1212750-clarika-bien-merite.html

Un enfant ou une personne xénophobe, par lecture au premier degré, dira que ce texte est un texte raciste. A l’opposé, un adversaire du gouvernement pointera qu’il faut lire ce texte au second degré et qu’il dénonce la politique d’immigration actuelle.

Mais au-delà de ces deux interprétations politiques et opposées, je préfère évoquer les questions métaphysiques que cette chanson suscite en nous.
Une des premières questions existentielles qui nous vient à l’écoute de ces paroles est :
– Pourquoi sommes-nous nés dans un pays où la vie est plus facile ?

Mais de cette simple question, en découle une foultitude d’autres à qui s’interroge sur les mystères de la vie. De toutes les questions sur qui nous sommes, je retiendrai celle qui me semble la plus importante, à savoir :
– Sommes-nous une âme qui a choisi son corps ou un corps qui a développé son esprit ?

Ceux qui se sont déjà posés la question peuvent avoir développé leur propre réponse. Ceux qui ne se la sont jamais posés, veulent peut-être éviter de se la poser sachant que la validité de la réponse ne peut pas leur être garantie.

Examinons les points de vue antagonistes de la science et de la religion sur le sujet.

La science qui depuis cinq cents ans a pris l’ascendant sur les religions en Europe ne nous apporte toujours pas de réponse. D’ailleurs, la science s’occupe beaucoup plus du « Comment » que du « Pourquoi », comme pour laisser quelques matières à traiter aux religions.

Cependant la théorie de l’évolution de Darwin laisse supposer que la vie n’est qu’une succession d’événement chaotique ou rien n’est prédestiné. Donc difficile pour la science classique de pouvoir supposer que nous soyons une âme qui a choisi un corps. La suggestion de la science à cette question est donc : nous sommes un corps qui a développé son esprit,… nous sommes nés en France par le plus grand des hasards… et pour accepter pleinement cette réponse nous devons être athées car la science ne nous expliquera pas « Pourquoi ».

Pour ceux qui sont refroidis par l’athéisme de la science et ont besoin de croire en quelque chose, examinons maintenant les points de vue des religions. Les religions et philosophies orientales, qui évoquent la réincarnation, sont visiblement aptes à nous laisser penser que notre âme a choisi notre corps en fonction de notre karma. Les religions monothéistes sont, elles, plus portées sur la volonté divine qui gouverne notre vie et donc notre naissance.

Cependant, il est à noter que les religions monothéistes connaissent de moins en moins de succès dans nos démocraties, où Etat et Religion sont séparés depuis longtemps, et où l’accès à la connaissance s’est fortement développé ces cinquante dernières années. Cette connaissance a permis à chacun d’entre nous de s’informer sur les différentes croyances prépondérantes existantes sur Terre, ouvrant la brèche du doute sur notre religion. Mais surtout, l’Histoire nous montre les horreurs que certaines religions ont commises, ou commettent encore, au nom de leurs croyances.

Ainsi, toute personne douée de bon sens en conclura que les religions ne nous apporteront pas la réponse que nous attendons car leurs réponses sont différentes, mais surtout leurs réponses nous sont imposées. Si vous demandez « Pourquoi ? », vous aurez en réponse, c’est la volonté divine ou c’est votre karma.

Alors j’invite toutes les personnes se posant des questions existentielles, et insatisfaites par les réponses de la science ou des religions, à chercher leurs réponses en elle-même, à expérimenter leur intuition et surtout à ne pas écouter aveuglément ce qu’on leur dit car ce n’est pas de l’extérieur qu’elles auront leurs réponses.

Par votre propre recherche de la « Vérité », vous entrerez sur le vrai chemin religieux, celui qui n’a pas de fin et qui vous permettra à chaque étape ou chaque niveau de conscience d’affiner votre propre croyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *