Santé & Sécurité

Sous l’occupation, le régime de Vichy avait remplacé notre devise par « Travail, Famille, Patrie ». Les événements de cette année nous font nous demander si notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité » n’est pas en train d’être remplacé par « Santé & Sécurité ». Qu’en est-il vraiment?

La Sécurité c’est important me direz-vous! Effectivement, même si nous pestons contre les mesures gouvernementales coercitives concernant la sécurité routière, en trente ans le nombre de morts sur la route, de 1986 à 2016, a pratiquement été divisé par 3 (source). Par contre, quand nous trouvions que la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les nationales était une atteinte à notre liberté, nous n’avions jamais imaginé qu’un jour nous n’aurions plus la liberté d’utiliser librement ces nationales, même à 80 km/h, et cela pour protéger notre santé.

Mais la Santé c’est important rajouterez-vous! Effectivement, être en bonne santé est important. Il faut donc développer une politique qui incite les français à être en bonne santé : pouvoir se promener en forêt, pouvoir faire du vélo dans la nature pour ceux qui habitent la ville, pouvoir faire du sport tout simplement. Car protéger de la Mort n’est pas favoriser la Santé. Concernant l’épidémie de Corona virus si nous comparons la répartition des décès Covid par tranche d’âge, nous n’avons pas de valeurs qui nous choquent.

Bien sûr qu’un mort est un mort de trop mais la mort fait partie de la vie. Il n’y a rien de sûr dans la vie. La vie est une prise de risque quotidienne sinon nous ne sortons plus de chez nous. Mais là, il s’agirait alors d’un choix personnel et non pas d’une obligation gouvernementale. Voir ses parents et ses enfants me semble être un droit fondamental. Cette Liberté nous est ôtée au titre de notre Santé. On pourrait croire que pour le gouvernement la Santé est prioritaire et primordiale. Mais pourquoi n’interdit il pas alors le tabac qui génère 30 000 décès par an en France dus au cancer du poumon? Il y a tellement d’autres incohérences qu’il est normal que les gens commencent à douter de tout.

Ne nous inquiétons pas, il reste encore la Fraternité me direz-vous pour me rassurer! Certes, nous voyons des initiatives citoyennes de soutien au personnel de santé, aux petits commerçants… Cela est très encourageant mais que voyons nous dans le discours de notre gouvernement. L’autre nous est décrit comme quelqu’un de dangereux, quelqu’un qui peut nous transmettre le virus et de ce fait nous tuer. Voilà le discours qui nous est distillé depuis des mois. Je ne vois aucune Fraternité dans ce genre de discours. C’est un discours digne des dictatures des dystopies imaginées par nos romanciers et scénaristes de fictions. Que fera-t-on si aucun vaccin n’est trouvé contre la Covid? « Que tout le monde reste enfermé toute sa vie parce qu’il y a des virus dehors ? Mais vous êtes tous fous. Vous êtes devenus tous cinglés. » Didier Raoult.

Il reste l’Egalité me direz-vous! Quelle égalité? Les petits magasins qui doivent fermer alors que les grandes surfaces sont ouvertes? Voyez la stupide décision prise par le gouvernement pour réparer son erreur: on ferme les rayons non essentiels dans les grandes surfaces. Même dans la définition des produits essentiels, « on marche sur la tête » comme le signale Michel-Edouard Leclerc dans son tweet devenu célèbre.

Mais on ferme les petits magasins pour protéger la santé des gens défendrez-vous! Peut-être, mais alors pourquoi laisser les personnes à risques continuer à aller travailler, prendre le bus, le métro? Si le gouvernement voulait vraiment prendre soin de la santé des gens, il prendrait des décisions qui ait de la cohérence même si ces décisions ne nous plaisent pas. La maladie n’est malheureusement pas égalitaire. Le nombre de décès liés à la Covid parmi ceux souffrant d’affections cardiovasculaires, de diabète, d’hypertension artérielle, de pathologies respiratoires, d’insuffisance rénale, de cancers, de cirrhose au stade B, d’infection à VIH non contrôlée ou d’obésité morbide, est bien plus élevé que parmi le reste de la population. C’est un fait, il ne faut pas l’occulter et au contraire l’utiliser pour déployer des mesures de préventions plus adéquates plutôt que des mesures coercitives sur toute la population.

Pour en revenir à la Sécurité, un autre thème qui revient cette année est de garantir notre sécurité fasse au terrorisme. Nous ne pouvons pas laisser l’obscurantisme vouloir dicter sa loi et atteindre notre liberté d’expression. C’est certainement un point sur lequel nous sommes tous d’accord. Cependant la liberté d’expression ne s’arrête pas là où le souhaite le gouvernement. La liberté d’expression est un droit fondamental dans toute démocratie. Mais lorsqu’un Ministre dit aux députés de l’opposition de sortir de l’Assemblé Nationale car ils ne sont pas d’accord avec la politique du gouvernement concernant le délai de prolongation de l’état d’urgence sanitaire, il me semble qu’on s’éloigne de la démocratie. De même quand on voit que toute personne émettant un discours contraire au discours du gouvernement concernant l’épidémie est tout de suite catalogué comme complotiste. Il me semble que la liberté d’expression est mise à mal et que l’obscurantisme est en train de changer de camp.

Voilà, notre devise Liberté, Egalité, Fraternité est mise à mal cette année. Si on ne veut pas qu’elle devienne Santé & Sécurité dans quelques années, il va falloir continuer à se battre contre la désinformation et l’instrumentalisation de l’épidémie. Ce que je fais avec mes faibles moyens depuis mon premier article sur la pandémie « Covid19 et notre peur de la mort » écrit le 29 mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *