Consciences, Destin et Médiumnité

Dans « Rêves ou réalité » j’ai abordé le fait que ce qui résume le mieux ce que nous sommes est notre pensée. Dans « La vie après la mort? » j’ai évoqué qu’il était fort probable que le lieu de résidence de notre conscience soit une autre dimension et non pas notre cerveau. Il est temps de chercher à décrire plus en détail notre conscience ou plutôt nos consciences.

Les psychanalystes et les psychologues ont défini plein de termes pour différentes parties de notre conscience: anima, mental, ego, moi, surmoi, soi, inconscient, subconscient… Loin de moi la volonté d’entrer dans le détail de toutes ces catégories. Un, je n’en ai pas les compétences. Deux, les différents courants de psychanalyse ne sont pas d’accord entre eux. Je me contenterai donc de définir la conscience en trois niveaux distincts et importants à comprendre pour la suite de mon article: la Conscience Corporelle, la Conscience Mentale et la Conscience Spirituelle.

Notre Conscience Corporelle est celle qui gère le fonctionnement de notre corps indépendamment de notre volonté. Elle fonctionne en totale autonomie mais nous alerte quand quelque chose ne fonctionne pas normalement. C’est également elle qui est le siège de notre instinct de survie et notre instinct de reproduction. La Conscience Corporelle vit dans le présent, elle n’a que faire du passé et du futur.

A contrario, notre Conscience Mentale est celle de nos pensées directement issues de notre cerveau. C’est celle qui me permet de trouver les mots et de les pianoter sur mon clavier pour écrire cet article. Contrairement à notre Conscience Corporelle, notre Conscience Mentale ne reste pas que dans le présent. Elle est souvent à se demander ce qu’il se serait passé si nous avions pris une décision différente ou à se demander de quoi demain sera fait.

Quant à notre Conscience Spirituelle, que certains appellent Moi Profond et d’autres Âme, elle est atemporelle et intuitive. Bien que nous n’en soyons pas conscient, elle veut notre bien et participe à notre évolution. C’est notre Conscience Spirituelle qui souvent trouve des solutions à des problèmes non résolus par notre Conscience Mentale. Euréka!

La science matérialiste considère le destin comme une croyance religieuse et en aucun cas comme un fait qui puisse être scientifiquement prouvé. Voici donc une représentation de votre vie selon la croyance matérialiste.

Votre passé est figé, votre Conscience Mentale s’interroge sur des bifurcations que vous auriez pues choisir et sur vos différents futurs possibles. Votre libre arbitre se résume donc au choix que vous allez faire dans la seconde suivante. Votre futur n’étant donc qu’une succession de choix aléatoires et multiples, il est impossible de le deviner. Avec une telle conception de la vie, je suis au regret de vous dire que votre Conscience Spirituelle ne sert à rien.

Pourtant, nombreux d’entres-nous s’interrogent depuis des années. Certains ne peuvent s’empêcher d’aller consulter des voyants pour se rassurer sur leur futur. Billevesée vous dirons les scientifiques matérialistes, l’avenir ne peut pas être prédit. Et pourtant, certains voyants sans avoir besoin d’avoir leur nom dans les journaux de petites annonces remplissent leur salon de patients simplement par le bouche à oreille. Si le futur était autant incertain que l’annonce la science matérialiste, sur le long terme aucun voyant ne pourrait être à ce point efficace pour voir sa clientèle revenir et le recommander à ses amis. Le plus troublant c’est lorsque plusieurs voyants prédisent le même destin à une personne, surtout lorsque ce destin est en contradiction complète avec ce que souhaite la Conscience Mentale de cette personne.

Les personnes qui ont foi au destin ont une représentation différente de la vie.

Dans une telle conception, votre libre arbitre devient le choix que vous ferez lorsque vous serez confronté à un élément de votre destin. Peu importe les choix que vous ferez en cours de route, il ne feront que ralentir ou accélérer l’exécution du destin suivant. Mais « il n’y a plus vraiment de libre arbitre » me direz-vous? Si, car la réaction que vous aurez face au premier destin peut vous amener sur un chemin complètement différent. Ceux qui resterons sur des vibrations négatives aurons un chemin bien plus compliqué que ceux qui réussirons à rester sur des vibrations positives malgré la douleur. C’est la base de l’évolution spirituelle.

Dans une telle conception, nous comprenons qu’un voyant ressent les événements de notre futur ayant une forte probabilité: les événements de notre destin. Tout se passe comme si la Conscience Spirituelle du voyant se mettait en relation avec la Conscience Spirituelle de son patient pour connaître les évènements de son passé et prédire les évènements marquants de son futur. Si nous acceptons que notre Conscience Spirituelle réside dans une autre dimension, nous comprenons que les capacités extrasensorielles de nombreux médiums, qu’ils soient voyants, channels, visionnaires… viennent de leur capacité à utiliser leur Conscience Spirituelle dans cet autre dimension.

Au sujet de destins difficiles, voire tragiques, « qui peut choisir de tels destins dans sa vie », me demanderez-vous? Quand nous raisonnons de cette manière, c’est notre Conscience Mentale qui s’exprime. Elle aura tendance à blâmer Dieu ou à blâmer le hasard selon notre foi. Mais ce n’est ni Dieu, ni le hasard qui a choisi, c’est nous à travers notre Conscience Spirituelle. Elle est notre essence pure. Plus nous serons ouvert à elle, plus nous la comprendrons. C’est elle qui a planifié les épreuves que nous devons traverser pour évoluer. Celles-ci vont nous sembler difficiles, injustes… mais plus nous lâcherons prise, plus nous les comprendrons et accepterons notre destin qui est de rapprocher notre Conscience Mentale de notre Conscience Spirituelle pour que nous ne fassions plus qu’un.

Vous trouvez inimaginable que notre Conscience Spirituelle soit dans une autre dimension! C’est pourtant la seule explication scientifique qui puisse expliquer bien des phénomènes paranormaux que la science matérialiste réfute. Lorsqu’on accepte cela, ces phénomènes deviennent bien plus compréhensibles.

Un voyage hors du corps lors d’une Expérience de Mort Imminente (EMI) n’est plus un mystère. La Conscience Corporelle et la Conscience Mentale étant complètement éteinte, c’est la Conscience Spirituelle qui s’éveille dans sa dimension. Cependant, si le corps est remis en fonction par les progrès de la médecine, celle-ci est rappelée près du corps et c’est la Conscience Mentale qui prendra le relais au réveil du patient qui gardera toutefois le souvenir de cet expérience. Dans la majorité des cas, le patient ayant directement expérimenté sa Conscience Spirituelle ne voit plus la vie de la même façon et change souvent sa façon d’être (sa Conscience Mentale) de manière drastique.

De même, cette vision de la vie permet d’expliquer facilement la réincarnation. Une Conscience Spirituelle s’incarne dans un nouveau corps avec l’objectif d’acquérir plus de sagesse à travers l’expérience d’une nouvelle vie. A la mort, la Conscience Spirituelle rejoint ce que nous appelons l’au-delà qui n’est qu’une dimension inaccessible à nos sens sauf pour certains. En effet, certains d’entre nous ont la capacité de mettre en veille leur Conscience Mentale pour laisser parler la Conscience Spirituelle de défunts à travers eux.

De même, lorsque certains maîtres spirituels disent pouvoir se dématérialiser de leur corps et se déplacer à n’importe quel endroit de manière instantanée, c’est qu’ils ont réussi à maîtriser leur Conscience Spirituelle et contrairement à notre espace-temps, la dimension dans laquelle réside la Conscience Spirituelle n’est pas sujette au temps. C’est ainsi et sans savoir comment que Maria Valtorta, alité chez elle pour invalidité, a pu assister aux vies de Marie et de Jésus et rédiger dix tomes d’un évangile qui ferait pâlir de jalousie les historiens du 1er siècle et qui ont décontenancé les scientifiques qui l’ont étudié.

Depuis quelques années, certains scientifiques osent défier l’autorité et étudient ce genre de phénomènes d’une manière scientifique en proposant des théories. N’est-ce pas là le but premier de la Science? Jean-Jacques CHARBONIER dans son métier de médecin-anesthésiste-réanimateur a été au contact de nombreux patients ayant eu une EMI. Il en est venu à distinguer deux consciences, la Conscience Analytique Cérébrale et la Conscience Intuitive Extraneuronale qu’il décrit très bien dans ses ouvrages. Mais la théorie la plus aboutie, mais aussi la plus complexe, que j’ai pu lire est celle de Philippe GUILLEMANT, physicien au CNRS. Malgré mon niveau scientifique, il me faudra plusieurs lectures pour en comprendre toute les subtilités. Dans sa théorie, la conscience est divisée en trois, l’Anima, le Moi et le Soi. L’Anima que l’on peut assimiler à la Conscience Corporelle est dans notre espace-temps, mais le Moi (Conscience Mentale) et le Soi (Conscience Spirituelle) résident dans six autres dimensions, trois pour chaque conscience. Il rejoint ainsi la Théorie des Supercordes et ses dix dimensions, neuf spatiales et une temporelle. Avec d’autres scientifiques, ils sont les précurseurs d’une aube nouvelle dans laquelle Science et Spiritualité ne feront qu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *