Notre monde est-il réel ou simulé?

Pour ce premier article signant la renaissance de ce blog, je tenais à aborder le même sujet que le premier article rédigé il y a déjà dix ans,  à savoir « Qui sommes-nous? », une quête existentielle qui est en moi depuis longtemps (voir Qui suis-je?). Il y a deux ans, dans le magazine « Cerveau, Science & Conscience », j’avais lu un article évoquant la forte probabilité que notre monde soit un monde simulé et non pas un monde réel tel que nous l’entendons. A l’origine de cela un interview donné par Elon Musk à la conférence annuelle du site Recode. Pour ceux qui ne le connaisse pas, Elon Musk est un homme d’affaire qui a fait fortune avec l’ampleur que Paypal a pris dans les transactions monétaires sur Internet. Il fait actuellement partie des dirigeants de nombreuses sociétés dont Tesla (voitures électriques) et SpaceX (voyages spatiaux).

Ci-dessous un passage traduit de son interview.

« L’argument le plus solide pour que nous soyons dans une simulation est le suivant. Il y a 40 ans nous jouions à Pong, deux rectangles et un point. Maintenant nous jouons dans des univers 3D photo réalistes dans lesquels des millions de personnes peuvent jouer en même temps. Si vous projetez l’évolution de ces 40 dernières années vers le futur, il est inexorable que les jeux deviendront in distinguables de la réalité. »

https://www.recode.net/2016/6/2/11841020/elon-musk-existence-video-game

Mais qu’est-ce la réalité? Pour avoir joué à des jeux en réalité virtuelle, je n’ai pu que constater que mon cerveau s’adapte très vite à un univers virtuel créé par un ordinateur comme si c’était pour lui sa nouvelle réalité. La prise de conscience de cette adaptation se fait au moment où l’on retire le casque et que l’on quitte cet univers virtuel pour revenir dans ce que l’on appelle la réalité. Pour mieux comprendre les problèmes que pose la notion de réalité, je vous invite à lire mon précédent article « Rêve ou Réalité« .

Le thème du monde simulé n’est pas nouveau. Dans la trilogie « Matrix » (1999), le personnage principal Néo découvre que sa vie, qu’il croit réelle, n’est en fait qu’un univers contrôlé par la matrice. Dans « Passé Virtuel » (1999), un personnage d’univers simulé sur ordinateur découvre sa vrai nature et arrive à transférer sa conscience dans le monde réel. Le philosophe suédois Niels Bolstrom a rédigé en 2003, un essai célèbre en faveur de la simulation. Essai dont s’est certainement inspiré Elon Musk pour forger son opinion.

Si vous pensez qu’il est impossible que nous soyons le fruit d’une expérimentation ou d’une simulation, je vous invite à réfléchir à ce que nos corps sont du point de vue de la science. Tout le monde a une conception d’un corps fait de chair et d’os, en oubliant souvent qu’il est constitué de 65% eau. Mais cette conception est erronée si on se place du point de vue quantique. Toutes les cellules de nos corps sont faites de molécules, elles même faites d’atomes composés d’un noyau et d’électrons qui y gravitent autour à des vitesses qui dépassent l’entendement. Le plus perturbant est que lorsqu’on analyse les dimensions des noyaux d’atomes et les distances entre les électrons on ne peut qu’en conclure que notre corps est rempli de vide. Ce qui donne de la densité à notre corps et à toute autre matière solide, ce sont les incroyables forces d’attraction qui existent entre les différents atomes.

Qui dit simulation, sous-entend programmation. Toutes les cellules de notre corps sont composées de chromosomes. Dans chacun de ces chromosomes, des séquences d’ADN, qui s’agencent comme des programmes informatiques, permettent à chacune de nos cellules d’agir pour le fonctionnement et la réparation automatique de notre corps, sans que notre cerveau n’ait à faire quoi que ce soit.

Maintenant que la conception de votre corps vacille, vous pouvez vous ouvrir à une des possibilités évoquées par Elon Musk ou Niels Bolstrom. Personnellement, je suis ouvert à une telle possibilité. Ce qui m’interpelle dans leur analyse, c’est qu’aucun des deux n’ait évoqué le parallèle qu’il me semble évident de faire entre leur théorie et la réincarnation des âmes. Certes, ils ont tout deux été élevé dans des pays bercés par le Christianisme mais je pensais que leur éducation les avaient ouvert à d’autres courants religieux pratiqués par des milliards d’individus.

Si on se place du point de vue de l’hindouisme ou du bouddhisme, pour ne citer que les principales religions dont le fondement est la réincarnation, la théorie de la simulation prend tout son sens. Une âme, qui vie sur un autre plan d’existence, que notre monde en 3D, s’incarne dans notre corps physique pour expérimenter des émotions et essayer de progresser dans son évolution d’âme. Si on considère cette possibilité, alors notre corps physique ne nous appartient plus vraiment et il est en fait dirigé sans le savoir par une âme qui a pris le contrôle. Notre monde tel que nous le connaissons devient le jardin d’expérimentation des âmes.

Pour ceux qui auraient encore des doutes et qui restent persuadés que d’autres plans d’existences ne sont pas possibles, je les invitent à étudier la Théorie des Cordes. Certes, ce n’est encore qu’une théorie non démontrée mais elle est prise très au sérieux par de nombreux scientifiques. Selon cette théorie, notre monde ne serait pas composé d’uniquement trois dimensions mais possèderait plus de dix dimensions.

Nous ne saurons certainement pas avant bien longtemps si notre monde est réel ou simulé. Vous devrez donc, en attendant, définir votre propre point de vue. Pour cela, je vous invite à ne pas écouter votre esprit mais plutôt à écouter votre petite voix intérieure. Sur ces sujets là, elle est souvent bien plus pertinente que votre esprit modelé par votre éducation et la société dans laquelle vous vivez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *